• Accueil
  • Parcours
  • Lalla Kenza El Alaoui, l’illustration d’un engagement au féminin au profit de l’Industrie nationale
Parcours Manager À LA UNE

Lalla Kenza El Alaoui, l’illustration d’un engagement au féminin au profit de l’Industrie nationale

Par Yosra Bougarba.

Aux commandes de la direction générale de l’Industrie au ministère de l’Industrie et du Commerce depuis 2022, Lalla Kenza El Alaoui est l’illustration de l’engagement conjugué au féminin d’un cadre au sein de l’administration marocaine qui a fait ses preuves aussi bien à l’international qu’au Maroc, avant de prendre à bras-le-corps le défi de promouvoir la compétitivité et la durabilité de l’industrie nationale.

Forte d’une grande capacité d’adaptation et d’une expérience vaste et solide dans les industries automobile, aéronautique, etc, domaines qui étaient auparavant considérés l’apanage des hommes, Lalla Kenza a prouvé ainsi être un profil idéal pour assurer avec flair et ardeur la direction de l’Industrie et contribuer à l’élaboration de la stratégie industrielle du Maroc et ce, au profit de l’économie et de la société.

Après avoir obtenu le diplôme d’Ingénieur de l’École des Mines de Nantes, Lalla Kenza, animée par le désir d’approfondir ses connaissances et acquérir une expérience pratique importante avant de rejoindre le marché du travail, a suivi une formation centrée sur l’industrie avec 18 mois de stages en entreprise.

Par la suite, elle a commencé sa carrière au sein du Groupe PSA en France, désormais Stellantis au sein duquel elle a occupé plusieurs postes, d’abord à l’usine de Poissy, puis aux Achats du Groupe. Plus de 17 ans plus tard, à l’issue de ce parcours riche en expériences à l’étranger, elle a décidé de retourner en famille au Maroc.

A son retour à la mère patrie, elle a d’abord occupé le poste de Manager Senior Achats au sein du Groupe Renault Maroc avant de rejoindre le ministère de l’Industrie et du Commerce en tant que chargée de la division Automobile puis celle de l’Aéronautique pour après devenir Directrice des Industries de l’Automobile en 2019.

Curieuse, ouverte d’esprit et à l’écoute, Lalla Kenza a fait part dans une interview accordée à la MAP à l’occasion de la Journée internationale des Femmes, de sa fierté d’appartenir à la famille du ministère de l’Industrie et du Commerce, et de pouvoir ainsi contribuer au développement de l’industrie nationale et encourager la compétitivité et la durabilité de ce secteur.

Et de poursuivre que puisque l’industrie est un important pourvoyeur d’emplois, aider à créer de nouveaux emplois et à soutenir l’emploi existant se veut également une immense source de satisfaction et de motivation pour elle.”C’est d’ailleurs une des principales motivations de toutes les personnes au sein du ministère qui travaillent activement chaque jour pour atteindre les objectifs tracés”, a dit Lalla Kenza.

Pour elle, gérer des projets complexes impliquant différentes parties prenantes et nécessitant une coordination précise ainsi que participer à l’élaboration de la stratégie industrielle du Maroc tout en veillant à maximiser son impact sur l’économie et la société, représentent également “une opportunité exceptionnelle”.

“Sans oublier ma relation avec les acteurs du secteur industriel : être à leur écoute, répondre de la façon la plus adéquate à leurs besoins et sollicitations animent et enrichissent mon travail au quotidien”, a soutenu celle qui ne jure que par la persévérance, l’intégrité et le respect de l’éthique.

Interrogée sur son type de management, Lalla Kenza a fait savoir qu’elle privilégie le style management participatif, le travail collaboratif et le leadership visionnaire, martelant que ce ce sont les qualités nécessaires pour un manager afin d’appuyer son équipe, améliorer son rendement, faire avancer, au mieux, les projets et obtenir ainsi des résultats optimaux.

Par ailleurs, mes efforts sont focalisés sur une gestion efficace des projets, qui est primordial pour atteindre les objectifs fixés et éviter les problèmes qui pourraient éventuellement survenir lors de l’exécution d’un projet, a-t-elle fait savoir.

Et puisque qui dit responsabilité dit projets, deadlines, réunions… tout ça peut être parfois source de stress. Pour la directrice générale de l’Industrie, il n’existe pas de “secret” pour y remédier. “Prioriser et hiérarchiser les tâches, déléguer autant que possible et communiquer efficacement avec les membres de son équipe et les parties prenantes, sont les maîtres mots pour une meilleure gestion du stress”, a lancé la DG de l’Industrie.

Avec ce parcours prolifique et riche, Lalla Kenza El Alaoui affirme que la femme marocaine est non seulement capable de réussir à gravir les échelons pour occuper des postes de responsabilité mais aussi de s’imposer dans des secteurs jadis réservés à la gent masculine et de mener à bien des projets et des missions complexes.

Voir aussi:

Marché obligataire : Le besoin du Trésor à un plus haut annuel en novembre

Yosra BOUGARBA

Samsung dévoile la nouvelle série Samsung Galaxy S23

Kawtar Chaat

Adoption de projets de loi sur le Conseil de la Concurrence et la liberté des prix et de la concurrence

Safaa BENNOUR