À LA UNE

Projet AGEVEC: 500 jeunes formés (Mme Tricha)

Settat – L’Académie Engins Lourds et Véhicules Commerciaux (AGEVEC) a assuré, depuis sa création en 2015, la formation de 500 jeunes stagiaires dans la maintenance et la conduite des engins lourds du chantier, a indiqué, mardi à Settat, la directrice générale de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), Loubna Tricha.

Fruit d’un partenariat public-privé innovant des acteurs de référence dans les domaines de l’éducation et de la formation professionnelle (ministère de l’Education nationale, OFPPT), de l’industrie (Volvo Group, SMT) et de la coopération au développement (USAID, la Fondation OCP et ONUDI), ce projet a permis de renforcer l’employabilité de ses bénéficiaires et de répondre aux besoins des professionnels dans les métiers relatifs aux engins lourds, a souligné Mme Tricha lors de la cérémonie de clôture du projet AGEVEC, tenue à l’Ecole Mohammed VI de formation dans les métiers du bâtiment et des travaux publics.

Cette plateforme unique, qui s’inscrit dans l’esprit de la Feuille de route relative à la formation professionnelle, a vu la première promotion de maintenance des engins sortir en mars 2016, a-t-elle rappelé, notant que l’offre de l’établissement s’est enrichie depuis avec deux nouvelles filières portant sur la formation des grutiers et des conducteurs des engins.

La coopération entre les acteurs publics et privés a été effective tout au long du projet, dont le contenu pédagogique a été conçu en fonction des besoins des professionnels, s’est-elle réjouie, notant que l’Académie jouit d’une bonne réputation sur le marché de travail, comme en témoigne les enquêtes de satisfaction réalisées auprès des employeurs.

Au-delà du rayonnement national, cette académie se veut également un hub de développement des compétences en Afrique, avec un important effectif de stagiaires issus des pays subsahariens, traduisant la volonté du Maroc de capturer les meilleures pratiques internationales et les mettre au service de développement de l’Afrique, a-t-elle assuré.

Outre la formation technique, d’autres modules portant sur des compétences transversales et linguistiques ont été programmés pour faciliter l’insertion professionnelle des stagiaires, qui ont bénéficié de cours en anglais et en français ainsi que des parcours de soft skills et de l’entrepreneuriat, a fait observer Mme Tricha.

Pour sa part, le Consul Général des Etats-Unis au Maroc, Mme Jennifer Rasamimanana, a salué la pertinence de ce type d’initiative qui contribue à l’avancement des efforts que la représentation diplomatique américaine au Maroc mène conjointement avec le gouvernement marocain pour doter les jeunes marocains des compétences nécessaires pour accéder au marché du travail.

De son côté, la représentante de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) au Maroc, Hanan Hanzaz, a attribué la réussite du projet à la pertinence du partenariat public-privé, qui a permis de conjuguer les différents expertises , notamment techniques et pédagogiques, notant que ce modèle est appelé à inspirer la création des démarches du même genre au service de l’employabilité des jeunes et la coopération Sud-Sud.

Cette cérémonie a été couronnée par l’inauguration d’un Career Center à l’Ecole Mohammed VI de formation dans les métiers du Bâtiment et des Travaux publics de Settat, qui abrite également l’AGEVEC. Il aura pour mission d’accompagner les stagiaires tout au long du cycle d’apprentissage par le biais des tests d’orientation personnalisés, la mise à disposition des informations fiables sur les secteurs et les métiers et l’organisation des sessions de formation sur les soft skills.

L’action du centre sera axée également sur l’animation des ateliers de préparation aux entretiens ainsi que la mise en relation des stagiaires avec les entreprises et les employeurs, dans le but de favoriser l’employabilité des lauréats et augmenter leurs chances d’insertion.

Voir aussi:

Mutandis: hausse de 15% du CA au T1-2019

Bombardier ne quitte pas le Maroc (M. Elalamy)

Hicham Louraoui

Le dirham baisse face à l’euro et au dollar

Khalid ABOUCHOUKRI