Parcours

Sanae Ouahmane, une business woman exceptionnelle

-(Par Zhour Saih, correspondante à Doha)-.

Doha – Se lancer dans une quête des opportunités de succès dans le domaine des affaires, marqué par une concurrence acharnée et des défis majeurs, relève certes de l’aventure. Mais, la Marocaine Sanae Ouahmane a su percer et réussir, en tant que première femme à gérer une entreprise mondiale de « location de voitures et de limousines » au Qatar, voire au niveau de la région du Moyen Orient, dans un domaine qui demeurait jusque-là « une chasse gardée des hommes ».

C’est une « Dame de fer » comme la surnomment les employés et les fins connaisseurs de ce marché de location de voitures au Qatar, où la concurrence bat son plein avec la présence de huit compagnies de renommée mondiale dans le domaine de location des voitures et une centaine d’entreprises locales.

Aux yeux de ceux qui la côtoient et des employés dans ce marché, elle fait preuve de détermination dans la création des opportunités de succès pour les entreprises qu’elles gèrent dans un domaine monopolisé par hommes dans la région, d’une forte conviction, d’une confiance exceptionnelle en soi et en ses compétences, et d’une connaissance intelligente des mécanismes de fonctionnement de ce marché.

Forte de son expérience et armée de ses atouts académiques, Mme Ouahmane a confié à la MAP que sa « recette spéciale » consiste en le fait que l’entrepreneur doit œuvrer en vue de la création des opportunités et non pas rester inactif ou se limiter simplement à la recherche, ajoutant que la poursuite de ces opportunités nécessite une orientation novatrice associée à une action d’anticipation des besoins du marché.

Mme Ouahmane estime également que l’inaction sape l’esprit de créativité, affaiblit les capacités, limite les ambitions, les compétences et les connaissances acquises dans les écoles et universités, qui, selon elle, n’ont pas de valeur si elles ne sont pas mises en pratique sur le terrain pour contribuer à l’enrichissement d’un projet ou le lancement de sa propre entreprise.

Armée de sa forte expérience et de son expertise dans la gestion d’une branche d’une compagnie américaine spécialisée dans la location de voitures, cette diplômée de l’école supérieure du commerce et des affaires de Toulouse (France), a réussi à augmenter le chiffre d’affaire de cette entreprise qatarie relevant de la même compagnie américaine et appartenant à un grand groupe économique local, de 1,2 million de dollars en 2011 à 20 millions en 2016.

De même, qu’elle a pu porter le parc de la société de 250 à 4.000 voitures, outre l’amélioration des capacités d’attraction de l’entreprise pour fidéliser des clients permanents dans des institutions importantes au Qatar et d’autres clients saisonniers, dont des touristes et des hommes d’affaires, ainsi que la mise en place de nouvelles formules de location.

Un succès et une forte présence sur le marché que ses concurrents ne peuvent que saluer, tout en se félicitant de la « croissance soutenue » de l’entreprise qu’elle gère, et qui est devenue actuellement la deuxième plus grande au niveau local. Cela dénote, selon eux, que derrière cette réussite se trouve « une équipe de travail forte et une administration capable ».

De son côté, le propriétaire de la société ne cache pas sa fierté d’avoir choisi les personnes appropriées pour la gestion de certaines de ses affaires, témoignant que Mme Ouahmane compte parmi ces managers confiant en soi. Un avis partagé par plusieurs membres de l’équipe de travail de l’entreprise.

Cet intérêt porté par Mme Ouahmane au monde des affaires ne relève pas du hasard. Depuis son jeune âge, elle saisissait l’occasion des vacances scolaires pour se rendre dans les locaux de la société de son père, spécialisée dans le traitement des eaux et la construction des piscines à Casablanca, où elle suivait de près la dynamique de travail tout en nourrissant l’espoir de faire une carrière pareille et de se lancer dans le monde du business.

Qui pourrait ainsi imaginer qu’après la France où elle a fait ses études et entamé sa carrière professionnelle, Mme Ouahmane qui dispose de la nationalité française, déciderait un jour de débarquer au Moyen-Orient, et précisément au Qatar, en compagnie de son mari qui exerçait dans une grande compagnie télécoms de la place, et de se lancer dans une nouvelle aventure dans un monde nouveau.

Toutefois, et à la faveur de son solide cursus académique, son expertise et ses compétences, elle a suscité l’intérêt de plusieurs compagnies qui voulaient bénéficier de ses services, mais elle a choisi de rester dans le domaine où elle a entamé sa carrière en France.

C’est avec une grande gratitude, reconnaissance et amour que Mme Ouahmane évoque son pays, le Maroc, mais aussi la France avec tout ce que ce pays lui a offert en termes d’études, de formation, d’expertise et d’orientation.

Voir aussi:

Sanae Lahlou, experte des rouages de l’économie africaine

Lhassan Essajide

Nawal Mikou Filali: une success-story marocaine au Pérou

Badr Bouhania

Fatima Zahra El Abdellaoui: parcours d’une femme d’affaires marocaine en Égypte

Badr Bouhania