À LA UNE

Douja Prom Addoha: Un RNPG déficitaire en 2020

CIH PAY2

Casablanca – Le résultat net part du groupe (RNPG) de Douja Prom Addoha a affiché un déficit de 744 millions de dirhams (MDH) au titre de l’année 2020, contre un bénéfice de 346 MDH en 2019.

Le chiffre d’affaires s’est établi, pour sa part, à 1,17 milliards de dirhams (MMDH) en 2020, correspondant à la vente définitive de 2.901 unités, soit une baisse de 66% par rapport à l’année d’avant, souligne le groupe dans un communiqué sur ses résultats annuels.

Ce repli est la résultante du décalage de production lié à l’arrêt des chantiers et de la baisse des ventes de produits finis, poursuit la même source.

S’agissant de l’endettement net du Groupe, il s’est réduit à 4,8 MMDH à fin décembre 2020 contre 5,2 MMDH l’année d’avant, relève la société qui fait observer que le gearing reste « largement maitrisé » à un niveau de 32,6%.

Le groupe a en outre indiqué qu’Addoha a pu dégager un cash-flow d’exploitation positif de près de 208 MDH, malgré le resserrement de liquidité et la baisse des encaissements, notant que ceci a été essentiellement réalisé grâce à la maitrise du BFR et des décaissements non opérationnels.

En social, le résultat net s’est replié de 726 MDH au titre de l’année écoulée, contre une hausse de 87 MDH en 2019, alors que l’endettement net a atteint 3,87 MMDH en 2020 contre 3,99 MMDH une année auparavant.

Le chiffre d’affaires et le résultat net consolidés devraient connaitre une évolution favorable dès le 1er semestre 2021, et ce compte tenu du décalage important qu’a subi le programme de production en 2020, de la reprise du rythme normatif de production dès le 4ème trimestre de 2020 et de la production en cours en Afrique de l’Ouest, estime la société.

Par ailleurs, la marge brute s’est maintenue à un niveau de 18% au 31 décembre 2020, contre 23% au 31 décembre 2019, fait savoir la société, qui explique cette baisse par le mix produit qui a été moins favorable en 2020 qu’en 2019, en dépit de la contribution positive des filiales africaines.

Voir aussi:

Nouakchott: Le CAD mène une mission multisectorielle

Hicham Louraoui

Réforme EEP: Vers de nouveaux business modèles

Karima EL OTMANI

Arrivées touristiques : hausse de 8,2% à fin juillet

Hassnaa EL AKKANI