À LA UNE

IFC au Maroc: une expérience “très réussie”

RHAMNA INVESTORS DAY LEADERBOARD

Le vice-président régional de IFC (International Finance Corporation), société financière internationale pour l’Afrique, Sérgio Pimenta, a affirmé, mercredi à Rabat, que l’expérience de la société au Maroc est “très réussie”.

S’exprimant à l’occasion du 60ème anniversaire de IFC au Maroc, M. Pimenta a mis en avant la contribution de la société à la mise en œuvre de plus de 25 projets entamés pour la première fois au Maroc et dont l’expérience a été répliquée dans d’autres pays en développement à travers le monde.

Il s’agit notamment du premier projet de partenariat public privé dans le secteur de l’irrigation ou encore la première boite de leasing au Maghreb qui ont connu beaucoup de succès, a précisé le responsable de IFC, faisant observer que cette collaboration est intéressante non seulement pour le Maroc mais aussi pour IFC qui “se réjouit de cette réussite”.

Les 60 ans d’innovations mises en œuvre par IFC en faveur du développement du secteur privé au Maroc reposent sur les relations étroites forgées avec des partenaires des secteurs public et privé, a-t-il dit.

“Nous sommes fiers d’être un partenaire de confiance du Maroc et de contribuer à renforcer le secteur privé pour en faire un véritable moteur du développement économique et social du pays”, a affirmé M. Pimenta.

Il a, en outre, réitéré l’engagement de son institution à poursuivre la collaboration avec ses partenaires au Maroc pour créer davantage d’opportunités, notant que cette visite est une occasion pour renforcer le partenariat entre les deux parties à même de soutenir les entreprises marocaines à créer de l’emploi, particulièrement pour les femmes et les jeunes.

M. Pimenta qui effectue cette visite dans le Royaume, accompagné de Cheick-Oumar Sylla, directeur de IFC pour l’Afrique du Nord et la Corne de l’Afrique, a rencontré de hauts responsables gouvernementaux, des représentants de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et des clients des secteurs financiers et de la distribution.

Lors de ces rencontres, M. Pimenta a notamment discuté du soutien de IFC au Nouveau modèle de développement, qui vise notamment à renforcer la participation de l’investissement du secteur privé dans l’économie et à promouvoir une croissance verte et inclusive.

Le tout premier projet de IFC au Maroc, mené en 1963 aux côtés de la Banque mondiale, avait consisté à financer l’expansion de la Banque Nationale pour le Développement Économique (BNDE), qui a joué un rôle majeur dans le développement du secteur privé marocain.

En 2005, IFC a mis en œuvre le premier partenariat public-privé au monde dans le secteur de l’eau avec un projet d’irrigation à Guerdane. Développé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, le programme a permis d’améliorer l’accès à l’eau pour les producteurs d’agrumes.

Au cours des trois dernières années, IFC a investi et mobilisé plus de 733 millions de dollars en faveur d’entreprises marocaines dans les secteurs manufacturier, financier et des infrastructures afin de soutenir la création d’emplois et l’activité économique.

La stratégie de IFC au Maroc met l’accent sur quatre axes clés en vue de promouvoir une croissance économique inclusive et durable. Il s’agit du soutien aux réformes du secteur privé, de la croissance durable et inclusive, du développement régional, et du soutien à l’expansion des entreprises marocaines en Afrique.

Voir aussi:

La bancassurance en hausse de 19% en 2019

Hicham Louraoui

Rabat-Fès: les usagers appelés à préparer leurs déplacements

Youness AKRIM

Données personnelles: le groupe ABA Technology rejoint le programme DATA TIKA

Hicham Louraoui