À LA UNE

Achats: Le rôle du SI au centre du débat

Casablanca – Le rôle du système d’information (SI) dans l’évaluation et l’amélioration de la performance des achats a été, samedi à Casablanca, au centre du Symposium des achats du Maroc 2019.

Le SI permet, en effet, de centraliser et structurer les données nécessaires à la génération des KPI (key performance indicators – indicateurs clés de performance) et d’assurer la traçabilité de toutes les étapes du processus d’achat, a souligné Abdelhak Chahid, directeur de « Business Unit » Produits à Inovlys qui animait une table ronde sur ce sujet.

Il s’agit également de fournir des données précises, actualisées et validées, d’automatiser l’évaluation des fournisseurs et la génération et la diffusion des KPI selon la fréquence souhaitée ainsi que d’accélérer le traitement à travers la dématérialisation, la mobilité et la signature électronique et de favoriser l’innovation en fournissant un accès direct aux catalogues fournisseurs, d’anticiper et alerter sur les dérives, a-t-il fait savoir.

M. Chahid a, en outre, relevé que l’évaluation concerne essentiellement la performance économique visant notamment à augmenter la marge commerciale, la performance des fournisseurs en termes des délais, de conformité aux exigences et de qualité, outre le service rendu par les achats.

Cette évolution porte aussi sur la conformité aux processus (pourcentages des achats couverts par bons de commande, par contrats et par une mise en concurrence), la productivité (nombre et valeurs d’achats par acheteur, etc) ainsi que sur la conformité aux exigences de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Par ailleurs, M. Chahid a passé en revue quelques exemples de KPI d’achats, dont « le montant des achats par catégorie, par fournisseur, par entité, par pays », « le nombre des fournisseurs référencé par catégorie », « l’évolution annuelle des montants d’achat », « le montant moyen d’achats par commande », « le délai moyen de traitement d’une demande d’achat », « le taux de remise obtenu global et par acheteur ».

Au menu de ce symposium, initié par l’association marocaine de la communauté achats (AMCA) sous le thème « les perspectives de la fonction Achats à l’horizon 2025 », figurent des tables rondes où les participants discutent des « technologies disruptives et achats », du « global sourcing » et des « approches achats modernes ».

La cérémonie inaugurale de cet événement a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre l’AMCA et l’école supérieure des industries du textiles et de l’habillement (ESITH) visant à renforcer leur action conjointe.

Voir aussi:

Les « Mardis du PCNS » se penchent sur l’intelligence artificielle

Salma EL BADAOUI

IMA: 1ère édition du baromètre des rapports ESG

Salma EL BADAOUI

ORS-2020: Près de 6 MMDH déclarés

Maria MOUATADID