À LA UNE

Maroc-Espagne: Les relations économiques sont structurelles

Les relations économiques et commerciales entre le Maroc et l’Espagne sont structurelles et non conjoncturelles, a affirmé, mercredi à Casablanca, l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, notant que ce sont même des relations intra-industrielles où les deux parties travaillent la main dans la main pour la production des biens et des services exportés au niveau international.

Intervenant à l’inauguration de la première édition de l’année d’Espagne au Groupe Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE), M. Diez-Hochleitner Rodriguez a souligné qu’en 2021, année pourtant marquée par les répercussions du Covid-19 et la crise entre les deux pays, le Maroc et l’Espagne ont enregistré des échanges de l’ordre de 16,8 milliards d’euros, notant qu’au titre de la même année, les exportations de l’Espagne vers le Maroc ont enregistré une hausse de plus de 20 pc alors que les exportations du Maroc vers l’Espagne ont augmenté de 10 pc.

Il s’est félicité de l’organisation de l’année d’Espagne à l’ISCAE, notant qu’il s’agit de l’année de relancement des relations bilatérales après la visite du président du gouvernement espagnol au Maroc en avril dernier, ce qui a permis d’inaugurer une nouvelle étape inédite dans les relations entre les deux Royaumes.

Pour lui, le noyau des relations bilatérales doit être davantage basé sur la connaissance mutuelle, notant qu’une telle connaissance mutuelle doit se faire en amont à travers la formation des jeunes marocains et espagnols de façon “à ce que nous pourrons tirer le maximum de profit de la complémentarité et de la synergie qui existent entre les deux pays.

Les deux pays qui entretiennent une relation gagnant-gagnant dans le domaine économique et commercial n’ont pas encore épuisé toutes les possibilités, a-t-il estimé, faisant savoir qu’il reste beaucoup à faire et qu’il faut commencer par la formation des futurs cadres marocains et espagnols à travers des collaborations académiques comme le mémorandum signé entre l’ISCAE et l’ESADE Business School, classé dans le top 20 des écoles de Management dans le monde.

“Pour une meilleure entente, il est nécessaire de parier sur le futur, les futurs cadres, pour qu’ils puissent mieux se connaître pour tirer profit de ces relations magnifiques qui existent entre nos deux pays”, a-t-il dit.

Abordant la thématique de cette édition, en l’occurrence l’entreprise familiale, le diplomate espagnol a souligné qu’il s’agit du noyau du tissu économique dans tous les pays, ajoutant que dans le cas du Maroc et l’Espagne, les deux pays ont des entreprises familiales très pointues qui ont des expériences à partager mutuellement.

En Espagne, a-t-il fait savoir, l’entreprise familiale représente 67 pc de création d’emplois et 57 pc du PIB privé, relevant que 1,1 millions d’entreprises familiales existent en Espagne, ce qui fait d’elle un maillon essentiel de la permanence et de la continuité de l’effort entrepreunarial dans le pays.

“En protégeant l’entreprise familiale, l’Espagne protège le noyau dur de la création d’emploi et de richesse”, a-t-il affirmé.

Le Groupe Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) a inauguré, mercredi à Casablanca, la première édition de l’année d’Espagne avec comme objectif de promouvoir davantage les relations bilatérales.

Cet événement, initié en partenariat avec le Consejo Economico Marruecos-Espana (CEMAES) et HFEI Institue sous le thème “L’Entreprise familiale, un modèle de leadership authentique”, s’inscrit dans le cadre de la dynamique du rapprochement entre le Maroc et l’Espagne et l’ouverture de nouveaux horizons des relations bilatérales entre les deux pays voisins.

Cette initiative, organisée en parallèle avec le 2ème symposium international sur l’Organisation innovante et positive, entre aussi en droite ligne avec le modèle et la mission prônée par le Groupe ISCAE qui se positionne en tant qu’acteur de développement économique et social du Maroc et de l’Afrique et dans la démarche de décloisonnement entre le monde de l’enseignement et celui des affaires.

A cette occasion, un mémorandum d’entente a été signé entre le Groupe Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE) et l’ESADE Business School (Espagne).

Voir aussi:

AtlantaSanad améliore son CA consolidé au S1 2022

Samia BOUFOUS

Sanofi récompense les travaux de recherche sur le diabète au Maroc

admin-meryem

Le Maroc accueille la 33ème session de la Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique du 18 au 20 avril 2024

Hicham Louraoui