À LA UNE Entreprise

Microsoft: Repenser l’éducation post-Covid

Casablanca – La société américaine, Microsoft, a organisé, mercredi, une séance de débats qui a permis de réunir différents acteurs du secteur de l’enseignement et qui fut axée autour de ce que serait l’éducation à l’ère post-Covid.

Lors de ce débat, qui fut riche en interventions et en propositions de toutes sortes, la Directrice Marketing et Opérations de Microsoft, Hoda Younan, a égrené les différentes initiatives lancées par Microsoft et qui visent à aider les éducateurs à mieux exploiter la technologie éducative et les méthodes d’apprentissage hybride, indique Microsoft dans un communiqué.

A leur tour, Malika Aouad, Cheffe de projet Organisation et Systèmes d’information à l’Office de Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT), entité cliente de Microsoft, et Mohamed Slimani, directeur du centre de développement de compétences (CDC) Digital, Intelligence artificielle (IA), Audiovisuel et Cinéma à l’OFPPT, ont pu partager avec l’auditoire, leurs expériences de travail respectives à partir de technologies développées par Microsoft, ajoute la même source.

Les outils numériques au service d’une éducation nettement plus immersive

Parmi les victimes de la Covid-19, l’éducation figure en tête de liste. Un an après le début de la pandémie, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a indiqué que plus de 168 millions d’enfants dans le monde n’ont toujours pas la possibilité de se rendre à l’école en raison des fermetures répétitives des établissements scolaires. Parmi ces enfants, 9 millions se trouvent au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Cette situation démontre plus que jamais que le système éducatif, à l’échelle planétaire, manque de résilience face aux crises. A l’avenir, il convient de mieux se prémunir contre de telles situations et d’être davantage en mesure de continuer à prodiguer un enseignement de qualité aux enfants, et ce peu importe les perturbations qui sont susceptibles de survenir.

Pour ce faire, les décideurs politiques et les éducateurs devront repenser entièrement les systèmes éducatifs afin de les rendre beaucoup plus résilients, souligne Microsoft.

L’UNICEF, l’ISTE, l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) et la Banque mondiale ont reconnu l’importance des outils numériques dans ce sens. Et pour cause, les outils numériques permettent de rendre tout système éducatif beaucoup plus flexible, résistant, immersif et personnalisé.

« Chez Microsoft, nous croyons plus que jamais au pouvoir des outils numériques, lesquels sont capables de transformer en profondeur les systèmes éducatifs et de soutenir à la fois les écoles, les enseignants et les étudiants », a déclaré Mme Younan, citée par le communiqué.

« La crise du Covid-19 nous a offert l’occasion de repenser en profondeur l’éducation. La pandémie nous a permis de tirer plusieurs leçons durement acquises et d’utiliser toutes ces nouvelles connaissances afin de créer un système éducatif qui soit davantage à l’épreuve du temps et qui puisse servir nos enfants et mieux protéger leur avenir », a-t-elle ajouté.

Utiliser l’analyse pédagogique pour rendre les stratégies éducatives beaucoup plus efficaces

L’enseignement moderne repose sur des moyens entièrement nouveaux et nettement plus immersifs qui permettent aux étudiants de mieux apprendre et de mieux acquérir de nouvelles connaissances.

Ce système d’éducation repensé met davantage l’accent sur les compétences des élèves. Un tel système utilise les nouvelles technologies et les nouvelles formes d’évaluation, en mesurant de manière précise les progrès continuel des élèves.

Le cadre de transformation de l’éducation dans l’enseignement supérieur développé par Microsoft, mais aussi des outils de pointe tels que Education Insights for Teams, sont autant d’atouts mis à la disposition des éducateurs, relève le communiqué.

Ces derniers disposent désormais de logiciels tout-en-un qui leur permettent d’obtenir des analyses en temps réel orientées autour des progrès et de l’activité des élèves au sein d’une même classe.

En quelques clics seulement, ils auront la possibilité de suivre, de manière proactive, les progrès de leurs élèves, d’obtenir toutes les données dont ils ont besoin et de mieux s’adapter aux besoins sociaux et émotionnels ainsi qu’aux besoins scolaires.

Bien évidemment, il n’est pas question ici de remettre en question ni de remplacer l’expertise des enseignants qualifiés par de tels outils, bien au contraire, l’IA et l’analytique mettent à l’échelle et amplifient une l’expertise des enseignants, libérant ainsi ces derniers de certaines contraintes et leur permettant d’exercer leur métier de la manière la plus efficace et la plus optimisée possible.

« En recourant à la science des données et à l’analytique numérique, les éducateurs ont désormais la possibilité d’obtenir des informations sur les points de réussite, mais aussi sur les difficultés que rencontrent leurs élèves, avant d’opérer des interventions individuelles et ciblées qui seront adaptées aux besoins de tout un chacun », a expliqué Mme Aouad.

Microsoft soutient l’égalité d’accès à l’éducation

Microsoft est conscient qu’une stratégie globale de transformation numérique est essentielle pour garantir la réussite des élèves et des éducateurs. C’est pourquoi, Microsoft a lancé son projet « Constellation », afin de développer tout un ensemble de ressources techniques à même de renforcer les capacités analytiques au sein du système scolaire.

Le projet Constellation repose sur une collaboration entre différents systèmes éducatifs en vue de promouvoir l’utilisation de l’analyse de l’éducation et de l’IA. L’objectif étant d’encourager la mise en place d’une communauté internationale qui serait basée sur des approches croisées en termes d’éducation analytique et d’IA. De telles ressources sont mises à la disposition du public par le biais d’un système open-source appelé « Open Education Analytics » et disponible sur Github. Ensemble, les membres du projet Constellation pourront accélérer l’application de l’analytique à l’éducation.

Aider les éducateurs à mettre en œuvre une transformation qui soit systémique

L’enseignement et l’apprentissage modernes se basent sur des méthodes très immersives. De telles méthodes permettent de favoriser l’esprit d’apprentissage des élèves, tout en renforçant leurs compétences futures et tout en les aidant à mieux s’épanouir. Ces méthodes ne manquent pas de faire appel à de nouvelles technologies et à de nouvelles formes d’évaluation qui permettent de mieux mesurer les progrès des élèves. A ce titre, Microsoft a mis à la disposition des éducateurs la plateforme Microsoft Education Transformation Framework, qui est à la fois efficace et flexible, leur permettant d’accélérer la transformation de l’éducation.

« Grâce au partenariat que nous avons paraphé avec Microsoft en vue d’accélérer la transformation de l’éducation, nous avons réussi à obtenir de nombreux succès en termes de mise en œuvre de l’apprentissage à distance et hybride via Teams, mais aussi en matière de certifications des étudiants et d’utilisation d’Azure Lab Services », a indiqué M. Slimani.

« Un système d’apprentissage transformé réussi est celui qui permet de mieux comprendre les forces et les faiblesses des élèves, qu’elles soient académiques, émotionnelles ou sociales. Un tel système leur donne en outre accès à des opportunités d’apprentissage idoines. A ce titre, Microsoft offre aux systèmes éducatifs du monde entier les moyens de garantir aux élèves de meilleures opportunités d’apprentissage à travers un partage efficace des connaissances et des ressources techniques », a expliqué Mme Younan.

Microsoft (Nasdaq « MSFT » @microsoft) fait la promotion de la transformation numérique à l’ère de l’informatique en nuage et des technologies intelligentes. Sa mission est de permettre à chaque personne et organisation de la planète d’en faire plus.

Voir aussi:

« Iktissadkom », nouveau journal électronique en arabe

Samia BOUFOUS

La BVC achève avril en hausse

Youness AKRIM

Hausse de 10% du CA du Groupe Emirates à fin juin

Badr Bouhania