• Accueil
  • À LA UNE
  • PLF-2024 : hausse prévisionnelle des dépenses d’investissement de 11,39% (note de présentation)
À LA UNE

PLF-2024 : hausse prévisionnelle des dépenses d’investissement de 11,39% (note de présentation)

Le montant des crédits de paiement prévus au titre des dépenses d’investissement dans le cadre du projet de loi de finances de l’année prochaine (PLF-2024) s’élève à 118,11 milliards de dirhams (MMDH), en augmentation de 11,39% comparativement à 2023, ressort-il de la note de présentation de ce projet.

À ces crédits de paiement s’ajoutent les crédits d’engagement sur l’année budgétaire 2024 et suivantes pour 74,26 MMDH et les crédits de report correspondant aux crédits engagés dans le cadre de la loi de finances de 2023 mais non ordonnancés au 31 décembre 2023 pour un total estimé à 12 MMDH, indique cette note publiée sur le site du ministère de l’Economie et des finances.

Concernant les dépenses de fonctionnement, le montant des crédits ouverts s’établit à 279,42 MMDH au titre de 2024, en hausse de 3,06% comparativement à 2023. Ces dépenses se répartissent sur le personnel avec une part de 57,84%, le matériel et dépenses diverses (25,47%), les charges communes (12,46%) les remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux (3,44%) et les dépenses imprévues (0,79%).

Ladite note fait aussi savoir que les crédits inscrits au titre des intérêts et commissions de la dette publiques se chiffrent à près de 38,23 MMDH en 2024, contre 30,97 MMDH en 2023, précisant que les charges de la dette extérieure sont fixées à 10,25 MMDH et celles de la dette intérieure à 27,97 MMDH.

Pour leur part, les dépenses prévisionnelles des services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA) s’élèvent à plus 2,03 MMDH pour l’année 2024, dont 1,75 MMDH sous forme de dépenses d’exploitation et 286,3 millions de dirhams (MDH) de dépenses d’investissement.

Quant aux comptes spéciaux du Trésor (CST), leurs charges sont plafonnées à 138,1 MMDH, dont 126,5 MMDH pour les comptes d’affectation spéciale, 10.8 MMDH pour les comptes de dépenses sur dotations et 809 MDH pour les comptes d’adhésion aux organismes internationaux.

Par ailleurs, les crédits inscrit en 2024 au titre des amortissements de la dette publique s’établissent à près de 62,4 MMDH, répartis sur la dette extérieure (18,87 MMDH) et celle intérieure (45,53 MMDH).

Voir aussi:

L’AMMC réalise un résultat net de 15,38 MDH en 2020

Yosra BOUGARBA

HCP: 77.000 postes d’emploi créés au T1-2020

Mohammed HAMIDDOUCHE

BERD et l’UE accordent 6M€ à Lamatem

Maria MOUATADID