• Accueil
  • À LA UNE
  • Réglementation du cannabis: Un levier pour libérer le potentiel
À LA UNE

Réglementation du cannabis: Un levier pour libérer le potentiel

La réglementation de la culture du cannabis permet de canaliser le potentiel de la filière et d’en faire profiter toutes les composantes concernées, depuis l’agriculteur jusqu’aux entreprises pharmaceutiques, a affirmé Jawad Zerrad, Pharmacien Industriel et Directeur Général du laboratoire pharmaceutique Novopharma.

L’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) permettra d’organiser et fluidifier la relation entre industriels et producteurs, tout en la sécurisant grâce à sa position dans la filière cannabis qui va de la plante au médicament, a expliqué M. Zerrad dans une déclaration à la MAP.

“En ce qui concerne le secteur pharmaceutique, de par ses structures de recherche et développement galénique, il est prêt à se positionner en tant qu’acteur essentiel, car c’est lui qui sera garant de la qualité du médicament à chaque étape”, a-t-il fait valoir.

Ainsi, ce secteur veillera au respect des normes qualité tout au long du processus à travers sa relation avec le producteur, puisqu’il va produire le principe actif dans le respect de la réglementation (garantie du taux de THC dans le composant médical actif), a poursuivi M. Zerrad.

Il s’agit également, selon le DG de Novopharma, d’assurer les différents contrôles requis pour le respect des normes établies par le ministère de la Santé et de garantir au patient la mise à disposition de médicaments à base de cannabis efficaces et sûrs pour sa santé.

A travers ce cadre réglementaire, le secteur pharmaceutique jouera son rôle d’acteur majeur de la santé, en développant de nouveaux médicaments à base de cannabis et en réalisant des investissements humains et matériels pour produire en quantité et qualité, a-t-il conclu.

Jeudi dernier, la première réunion du Conseil d’administration de l’ANRAC s’est tenue à Rabat, sous la présidence du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et ce en application des dispositions de la loi 13.21 relative aux usages licites du cannabis.

Cette Agence assure la mise en œuvre de la stratégie de l’Etat dans le domaine de la culture, de la production, de la fabrication, de la transformation, de la commercialisation, de l’exportation du cannabis et de l’importation de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles.

Voir aussi:

Unimer: Hausse du CA consolidé de 46%

Binter lance une ligne aérienne entre Tanger et les îles Canaries

Hicham Louraoui

Auto Nejma: RN en baisse de 36% en 2020

Maria MOUATADID