À LA UNE Entreprise

Résidences Dar Saada: +9% de préventes à fin septembre

CIH PAY2

Casablanca – Le nombre d’unités prévendues du groupe Résidences Dar Saada (RDS) s’est établi à 2.163 unités au cours des neuf premiers mois de cette année, en hausse de 9% par rapport à la même période de l’exercice 2020.

Les préventes poursuivent ainsi leur amélioration grâce à sa politique commerciale ciblée et à la reprise progressive du secteur immobilier, indique le groupe dans un communiqué sur ses indicateurs trimestriels.

Au T3-2021, la baisse des préventes à 831 unités s’explique par la performance exceptionnelle des préventes au titre du T3-2020 qui marquait la fin du confinement général appliqué au Maroc pendant cette période, fait remarquer la même source.

S’agissant du chiffre d’affaires (CA), il s’est établi à 461 millions de dirhams (MDH) à fin septembre 2021, en repli de 19% par rapport à la même période de 2020. Ce recul est attribuable à un glissement des livraisons dû au retard de réception des tranches achevées techniquement et qui feront objet de livraison avant la fin de l’année. La quasi-totalité du chiffre d’affaires provient des biens développés par Résidences Dar Saada.

Toujours dans le cadre de la poursuite de sa politique de maîtrise de l’endettement, le Groupe a procédé à un remboursement de 440 MDH de dettes bancaires, hors intérêts. Ainsi, l’endettement global à fin septembre 2021, y compris les contrats de location (IFRS 16) et hors trésorerie à court terme, s’est élevé à 2,5 milliards de dirhams (MMDH) contre 2,7 MMDH à fin septembre 2020, soit une baisse de 8%.

Concernant le périmètre de consolidation, aucun changement du périmètre de consolidation ne s’est produit par rapport à fin 2020. Par ailleurs, le Groupe Résidences Dar Saada n’a procédé à aucune acquisition de terrain courant le troisième trimestre 2021.

Voir aussi:

Industrie 4.0: Modèle de réussite porté par Huawei Maroc

Samia BOUFOUS

L’immobilier sur la voie de la rémission !

Samia BOUFOUS

Maroc/Pologne: Nouveau partenariat entre la CCISCS et la CCV

Youness AKRIM