Non classifié(e) À LA UNE

L’anxiété, principal impact du confinement pour 49% des Marocains

MDJS NT7ARKO W NKTACHFO

Casablanca – L’anxiété est le principal impact psychologique du confinement pour 49% des ménages marocains, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Cette proportion atteint 54% parmi les ménages résidant dans les bidonvilles, contre 41 % parmi ceux de l’habitation moderne, indique le HCP dans une enquête sur « l’impact du coronavirus sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages ».

Vient ensuite, la peur qui est ressentie par 41% des ménages marocains, principalement parmi les ménages dirigés par une femme (47%), contre 40% dirigés par un homme, et parmi les ménages pauvres (43%), contre 33% parmi les aisés.

Par ailleurs, 30% des ménages expriment un sentiment de claustrophobie, 32% en milieu urbain et 24% en milieu rural, estime l’enquête, notant que ce traumatisme concerne 30% des ménages composés de 5 personnes et plus, contre 25% pour les ménages de taille réduite de 2 personnes.

Le quart des ménages (25%) évoque une multiplication des phobies. Cette proportion est plus élevée en milieu urbain (29%) qu’en milieu rural (18%) et parmi les ménages dont le chef a le niveau d’enseignement supérieur (28%) que parmi ceux dirigés par une personne n’ayant aucun niveau d’éducation (23%), selon la même source.

L’enquête fait également ressortir que 24% des ménages souffrent de troubles de sommeil, les citadins (28%) sont deux fois plus touchés que les ruraux (14%) et que 8% des ménages présentent d’autres troubles psychologiques tels que l’hypersensibilité et la nervosité ou la lassitude.

D’après le HCP, 24% des ménages sont très inquiets des menaces du Covid-19, et 46% sont plutôt inquiets. Ces inquiétudes sont dues principalement à la crainte d’être contaminé par le virus (48%), de perdre son emploi (21%), du décès (10%), à ne pas pouvoir subvenir aux besoins alimentaires du ménage (10%) et par rapport à l’avenir scolaire des enfants (5%).

Réalisée du 14 au 23 avril dernier, cette enquête a permis de suivre l’adaptation du mode de vie des ménages sous la contrainte du confinement. Elle a ciblé un échantillon de 2.350 ménages représentatif des différentes couches socio-économiques de la population marocaine selon le milieu de résidence, urbain et rural.

L’enquête a pour objectif d’appréhender, notamment, le niveau d’effectivité du confinement, les connaissances des ménages relatives au Covid-19, les actions prophylactiques, l’approvisionnement domestique en produits de consommation et d’hygiène, les sources de revenu en situation de confinement, l’accès à l’enseignement, l’accès aux services de santé et les réactions psychologiques.

Compte tenu des circonstances du confinement et de l’état d’urgence sanitaire, elle a été réalisée par voie téléphonique en utilisant la méthode de collecte assistée par tablettes.

Voir aussi:

Le chiffre d’affaires de Saham Assurance recule de 6,7%

Hicham Louraoui

Médecine du futur: Le Maroc a un rôle « important »

Youness AKRIM

La Bourse de Casablanca clôture dans le vert

Badr Bouhania