À LA UNE Entreprise Communication financière

ADM: hausse de 3% du CA consolidé au T1-2020

INWI1

Rabat – Le chiffre d’affaires consolidé de la société des Autoroutes du Maroc (ADM) a augmenté durant le premier trimestre 2020 de 3% à 836 millions de dirhams (MDH) contre 814 MDH l’année précédente.

Le chiffre d’affaire d’exploitation a baissé de 4% en conséquence de la régression du trafic au cours du mois de mars sur le réseau autoroutier dû à l’état d’urgence sanitaire, a précisé la société dans un communiqué financier, avant d’ajouter que cette baisse a été compensée par une augmentation de 63% du chiffre d’affaires lié à l’investissement avec l’avancement des chantiers de construction.

Selon l’ADM, les dépenses d’investissement ont augmenté durant le premier trimestre 2020 atteignant en cumulé 67,903 milliards de dirhams (MMDH) contre 67,733 MMDH l’année précédente.

Et d’ajouter qu’au cours du 1er trimestre 2020, 169 MDH d’investissements ont été enregistrés, concernant essentiellement la première phase des travaux de triplement des tronçons de Casablanca-Berrechid et le contournement de Casablanca.

Pour leur part, les dépenses de grosses réparations, nécessaires pour la maintenance du réseau, la pérennisation de l’infrastructure autoroutière (chaussée et ouvrages d’art) la sécurité et le confort du client usager, ont atteint 103 MDH à fin mars 2020, soit une augmentation de 18% par rapport à la même période de 2019, avec des réalisations de 25 km lors du premier trimestre 2020.

Quant au niveau d’endettement, il est resté pratiquement stable atteignant 37,872 MMDH à la fin de mars 2020, par rapport aux 37,408 MMDH enregistrés à fin mars 2019.

Depuis 2016, ADM mène une stratégie de gestion dynamique de sa dette à travers plusieurs opérations de reprofilage qui vise un total de 23 MMDH, soit 58% de la dette totale, permettant ainsi de maitriser le niveau d’endettement et d’optimiser son coût, rappelle la même source.

Par ailleurs, ADM indique que suite à la déclaration de l’OMS qualifiant le virus COVID-19 comme pandémie et de l’état d’urgence sanitaire mondiale qui en découle, le gouvernement a entrepris des actions majeures et immédiates pour contrer la propagation de ce virus au Maroc : la fermeture des frontières, la déclaration de l’état d’urgence sanitaire avec confinement de la population et la restriction de la circulation entre les villes du Royaume.

Dès l’entrée en vigueur de ces mesures, ces dernières ont eu « un impact direct sur l’état du trafic au niveau de l’ensemble du réseau autoroutier national enregistrant une baisse significative et par conséquent, une baisse de la recette de péage », relève la société.

Compte tenu de cette situation, ADM indique avoir mis en place une stratégie de gestion de la crise déclinée en mesures permettant d’assurer la protection des usagers et de l’ensemble des RH de ADM et celles de son écosystème et la continuité de service aux standards de sécurité à l’adresse des usagers contraints de se déplacer en cette période.

La société fait également état de la préservation de l’écosystème marocain en ces circonstances exceptionnelles et s’assurer du maintien d’activité minimale et en régime réduit, ainsi que de l’optimisation de la trésorerie nécessaire et la disposition de liquidité minimale indispensable durant cette période pour atteindre les objectifs précités.

Voir aussi:

Accroissement du déficit commercial à fin février

Lhassan Essajide

33e Trade expo Indonesia: Le Maroc prospecte les opportunités d’investissement à Jakarta

Naji

Forum EMSI-Entreprises: le rôle de l’ingénieur en débat

Mohammed HAMIDDOUCHE