• Accueil
  • À LA UNE
  • Développement agricole et rural : M. Sadiki lance et visite plusieurs projets à Marrakech et Chichaoua
À LA UNE

Développement agricole et rural : M. Sadiki lance et visite plusieurs projets à Marrakech et Chichaoua

Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Mohammed Sadiki a visité, lundi au niveau de la préfecture de Marrakech et dans la province de Chichaoua, et a procédé au lancement de plusieurs projets de développement agricole et rural.

Le ministre qui a été accompagné notamment, du wali de la région Marrakech- Safi, Karim Kassi- Lahlou, du gouverneur de la province de Chichaoua, Bouabid El Guerrab, du vice- président du Conseil Régional, du vice- président de la Chambre d’Agriculture de Marrakech- Safi, des députés, ainsi que de responsables du ministère de l’Agriculture, s’est rendu dans plusieurs communes, occasion de visiter et de lancer moult projets et programmes inscrits dans le cadre de la Stratégie “Génération Green 2020- 2030”.

Ainsi, à la commune territoriale de Loudaya relevant de la préfecture de Marrakech, M. Sadiki a visité une Station de Conditionnement des agrumes réalisée dans le cadre de la nouvelle Stratégie “Génération Green”.

Construite sur une superficie totale de 45.000 m2, dont 15.000 m2 couverts, cette unité dispose d’une capacité de conditionnement de 25.000 T/par an et devrait atteindre à terme, 45.000 T/an.

D’un coût global de 110 millions de DH, ce projet permettra l’agrégation de 50 producteurs d’agrumes, la création de 50.000 journées de travail par an, et le renforcement de la capacité de la région Marrakech-Safi en termes de valorisation des agrumes.

La culture des agrumes occupe une superficie de 16.350 ha et assurent une production en année normale de 320.000 T dont, près de 96.000 T destinés à l’export.

Auparavant, des explications ont été fournies au ministre et à la délégation l’accompagnant sur la déclinaison du Plan Agricole Régional (PAR) Stratégie “Génération Green” au niveau de la préfecture de Marrakech.

Par la suite, M. Sadiki et la délégation l’accompagnant s’est rendu à la commune territoriale Ichamraren relevant de la province de Chichaoua où, il a procédé au lancement des travaux de la première tranche du projet de plantations de caroubier sur 300 ha.

Il s’agit d’un projet d’agriculture solidaire “nouvelle génération” qui porte sur plusieurs composantes dont, principalement la plantation de 500 ha de caroubier, 500 ha de cactus, 200 ha d’arbustes fourragers (Atriplex), en plus du développement de l’apiculture (distribution de 200 ruches d’abeilles).

Ce projet prévoit également la création d’une coopérative de service au profit de jeunes ruraux, la mise en place d’activités génératrices de revenu au profit des femmes rurales et l’aménagement de 7 km de séguias.

D’un coût global de près de 26 millions de DH, ce projet contribuera à l’amélioration et à la diversification des revenus de plus de 500 bénéficiaires et à la création d’environ 120.000 journées de travail par an.

Auparavant, le ministre et la délégation l’accompagnant a pris connaissance des grands axes du Plan Agricole Régional “Stratégie Génération Green” au niveau de la province de Chichaoua.

Par la suite, le ministre s’est rendu à la commune territoriale Irohalen, occasion de prendre connaissance de l’état d’avancement d’importants projets de construction de routes rurales lancés dans le cadre du Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales.

A cette occasion, M. Sadiki a visité une route rurale reliant le siège de la commune au douar Tamaroute sur un linéaire de 9,8 km et desservant 7 douars, d’un coût global de 11,82 millions de DH.

Des explications ont été fournies aussi à M. Sadiki et la délégation l’accompagnant sur deux autres projets de routes programmés au titre de 2023. Il s’agit de la route reliant Douar Tamaroute au douar Ouanzid sur un linéaire de 19,1 Km, pour un montant global de 27 millions de DH, et de celle reliant la commune Irohalen et la commune Afellaissen sur un linéaire de 7 Km, pour un coût totale de 6 millions de DH.

Le Programme de Réduction des Disparités Territoriales et Sociales au niveau de la Province de Chichaoua a bénéficié d’une enveloppe budgétaire totale de 783 millions de DH entre 2017 et 2023.

Concernant la composante routes, les réalisations ont porté essentiellement sur la construction de 297 Km et la réhabilitation de 105 Km.

A la commune territoriale Oued El Bour (province de Chichaoua), le ministre a procédé, dans le cadre du programme de développement des parcours, au lancement des travaux de plantation d’arbustes fourragers (Atriplex) sur une superficie de 50 ha.

Il a également donné le coup d’envoi des travaux de creusement d’un point d’eau équipé en pompage solaire, destiné à l’abreuvement du cheptel dans le cadre du Programme de réduction de l’impact du déficit pluviométrique.

Le programme global de développement des parcours au niveau de la province de Chichaoua se décline en plusieurs composantes, à savoir : La plantation d’Atriplex sur 3.400 ha, l’amélioration de la productivité sur 1.700 ha et la création de 10 points d’eau, pour un investissement global de près de 30 millions de DH, au profit de 4.000 bénéficiaires.

Parmi les réalisations du programme de réduction de l’impact du déficit pluviométrique au niveau de la province de Chichaoua, figurent la distribution de 115.500 qx d’orge et 11.900 qx d’aliment composé, la réalisation en cours de 9 points d’eau pour l’abreuvement du cheptel, l’aménagement de 6,8 Km de séguias et l’irrigation d’appoint des 200 ha de jeunes plantations réalisées dans le cadre des projets de l’agriculture solidaire. L’enveloppe budgétaire allouée à ce programme s’élève, quant à elle, à 51,5 millions de DH.

Dans une déclaration à la presse au terme de ces visites de terrain, M. Sadiki, a indiqué que ce déplacement dans la préfecture de Marrakech et à la province de Chichaoua a été l’occasion d’assurer le suivi et de procéder au lancement de nombre de projets et ce, dans le cadre de la mise en application de la Stratégie “Génération Green” au niveau de ces zones. Une Stratégie dont le coup d’envoi a été donné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2020, dans le but de développer et de structurer le secteur agricole, a rappelé le ministre.

Et de poursuivre qu’au niveau de la préfecture de Marrakech, la visite a concerné une unité de conditionnement des agrumes, d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 110 millions de DH et qui répond aux standards les plus exigeants en la matière.

“Dans la province de Chichaoua, la visite a été l’occasion de lancer nombre de projets de cultures adaptées (caroubier, cactus, arbustes fourragers…), outre le lancement du programme des routes et d’ouverture de circuits destinés au désenclavement des zones, avec aussi un accent mis sur la valorisation des produits du terroir et l’appui aux coopératives”, a-t-il expliqué, mettant en relief l’importance accordée aussi à la préservation des ressources hydriques et à leur valorisation, de manière à parvenir à une production agricole élevée avec une faible consommation d’eau notamment, en ce qui concerne la petite et moyenne irrigations.

Voir aussi:

La demande intérieure quasi-stable au T1-2023 (HCP)

Stokvis Nord Afrique: Visa pour le rachat d’actions

Hicham Louraoui

RADEEJ : organisation de journées de sensibilisation pour rationaliser la consommation d’eau au profit des élèves des établissements scolaires dans la province d’El Jadida

Yassine Ahizoune