• Accueil
  • À LA UNE
  • Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde: la création spectaculaire “Zyriab ou la cinquième corde” ouvre les festivités
À LA UNE

Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde: la création spectaculaire “Zyriab ou la cinquième corde” ouvre les festivités

La capitale spirituelle et culturelle du Royaume sera sublimée, ce vendredi, grâce à la création exceptionnelle “Zyriab ou la cinquième corde”, spectacle d’ouverture de la 27ème édition du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde.

Conçu et mis en scène par Alain Weber, cette création contera, à travers une invitation poétique et musicale, l’”Andalousie harmonieuse”, où la beauté de la nature et des textes sacrés de la Torah, de la Bible et du Coran, nourris par l’ancienne poésie bédouine, se côtoyaient majestueusement, indique un communiqué des organisateurs.

La diversité des artistes de cette création, venus de plusieurs pays (Ouzbékistan, Iran, Syrie, Inde, Espagne, Egypte, Italie, Arménie, France et Maroc) reflète l’esprit de tolérance et d’ouverture de Fès et du Festival des Musiques Sacrées du Monde. Un esprit qui a régné sur la thématique de cette 27ème édition qui a sélectionné l’Espagne comme pays d’honneur.

Rassemblant des artistes prestigieux du Maroc et du monde, le spectacle “Zyriab ou la cinquième corde” mettra en valeur l’aspect de cohabitation de l’Andalousie dans l’emblématique place Bab Al Makina. Le comédien Rabie Katti magnifiera la scène, accompagné de la chanteuse Sanaa Maharathi et du spécialiste de la musique soufi Saïd Belcadi, en plus de l’Ensemble Haïdouss d’Oulmès, sur un habillage sonore où Lothar d’Omar Boutmazzoukhtet l’Oud du musicien Smadj, donneront vie aux prestations spectaculaires de danseurs reconnus.

La création verra également la participation de Juan Carmona, guitariste et compositeur de flamenco ainsi que l’Ensemble Madalena, Chœur populaire féminin des Pays d’Oc, sous la direction de Manu Théron.

Les mappings et le travail scénographique époustouflants seront marqués par une sobriété mélangée avec des couleurs, de la calligraphie et des mosaïques, en plus des créations de lumière qui seront projetés ses les murailles et les vestiges de la place Bab Al Makina.

Ayant pour thème “La quête de l’esprit Al-Andalus”, la 27ème édition met en exergue la période de cohabitation pacifique des religions du Livre dans l’Andalousie du 8ème au 15ème siècle, considérée comme un “Age d’or” dont l’esprit perdure au Maroc. La création “Zyriab ou la cinquième corde” lèvera ainsi le voile sur une programmation qui promet une immersion et un voyage inédit dans cette époque.

Voir aussi:

TGCC: Résultat net consolidé de 236 MDH

L’AMMC réalise un résultat net bénéficiaire de 12,7 MDH en 2022

Yassine Ahizoune

MNF II étend sa stratégie aux startups de la diaspora