• Accueil
  • À LA UNE
  • Gestion des risques E&S : engagement fort du FEC pour un développement durable des territoires
À LA UNE

Gestion des risques E&S : engagement fort du FEC pour un développement durable des territoires

Le Fonds d’équipement communal (FEC) est fortement engagé dans les efforts de réalisation du développement durable des territoires, en témoigne l’analyse du rating environnemental et social (E&S) effectuée sur les 36 projets financés par la Banque jusqu’à fin septembre 2023.

Dans le détail, environ 92% de ces projets se situent dans les “catégories D et C”, reflétant des risques minimes et aisément maîtrisables, indique le FEC dans un communiqué, mettant en relief “la diligence et la compétence” de la Banque dans la gestion des enjeux liés aux risques E&S, ce qui affirme “son rôle actif” dans la promotion de projets à la fois durables et bénéfiques pour les populations cibles.

Par ailleurs, le Produit net bancaire (PNB) du FEC s’est établi à 497 millions de dirhams (MDH) à fin septembre 2023, en hausse de près de 2% par rapport à fin septembre 2022.

Cette hausse s’explique par l’effet conjugué du niveau des opérations et de la qualité du portefeuille à date, et ce, malgré un contexte marqué par le renchérissement du coût de refinancement de l’Institution sur les marchés national et international.

Pour leur part, les engagements de prêts ont atteint près de 3,6 milliards de dirhams (MMDH) à fin septembre 2023, en hausse de plus de 37% par rapport à la même période de l’année dernière, fait savoir la même source.

Cette évolution significative, à caractère exceptionnel, est liée essentiellement à l’engagement de deux prêts pour le financement d’un projet stratégique d’intérêt national, visant à lutter contre le stress hydrique et à atténuer les impacts liés au changement climatique, précise le communiqué.

Ces financements ont bénéficié à toutes les catégories de collectivités territoriales, avec une forte prédominance des Conseils régionaux qui ont représenté 88% du volume global des engagements de prêts à fin septembre 2023, confirmant ainsi leur montée en charge dans la structure des engagements de prêts au cours des dernières années.

De leur côté, les décaissements de prêts se sont établis à plus de 3 MMDH à fin septembre 2023, en hausse de 70% par rapport à la même période de l’année 2022, et ont contribué au financement de plusieurs projets portés par les collectivités territoriales dans différents secteurs d’intervention, dont notamment la réalisation du projet stratégique précité.

A travers ces nouveaux financements, les créances sur la clientèle marquent une hausse de plus de 5% par rapport à la même période de l’année dernière, pour s’établir à plus de 27 MMDH à fin septembre 2023.

L’endettement financier s’est chiffré, quant à lui, à 23,559 MMDH à fin septembre 2023, contre 21,684 MMDH durant la même période une année auparavant.

Voir aussi:

Chambre des conseillers: Présentation du projet de budget 2023 du MEF

Salma EL BADAOUI

Banques: Nécessité d’investir dans des solutions de sécurité robustes pour se protéger des cyberattaques (Responsable)

Kawtar Chaat

SM le Roi: une coopération internationale en faveur des pays africains est nécessaire pour leur épargner d’être sévèrement touchés par la vague inflationniste

Bassma RAYADI