À LA UNE

HCP: Nouveau numéro de « Les Cahiers du plan »

Le Haut Commissariat au plan (HCP) vient de publier le 54ème numéro de sa revue « Les Cahiers du plan » qui propose quatre articles portant sur des enjeux cruciaux et variés du développement.

Dans le premier article intitulé « Tendances et inégalités face au décès au Maroc », l’auteur Mohamed Fassi Fihri s’intéresse à une forme d’inégalité très rarement explorée dans les travaux de recherche au Maroc, soulignent les Directeurs du comité scientifique, Saïd Hanchane et Ayache Khellaf, dans un aperçu de la publication, élaborée en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

M. Fassi Fihri note, à juste titre, que si des progrès palpables en matière de santé et de réduction de la mortalité sont d’ores et déjà bien ancrés, il n’en demeure pas moins qu’ils cachent des inégalités sociales et territoriales assez significatives et qui méritent par conséquent d’être soigneusement et rigoureusement étudiées. Ce pari amène notre auteur à replacer l’objet de son évaluation au cœur de l’Agenda 2030 avec ses 17 objectifs de développement durable.

Pour le deuxième article, il traite la même question de façon ouverte et plus directe en s’intéressant aux dépenses catastrophes pouvant non seulement expliquer les contraintes d’accès aux soins mais comportant également le risque d’appauvrir encore plus les ménages les plus vulnérables.

En effet, dans « Les dépenses catastrophiques de santé et leur impact sur l’appauvrissement des ménages », Abdeljaouad Ezzrari aborde la question de la qualité de la santé des ménages marocains selon un autre angle, pouvant être complémentaire au précédent article, quant aux processus et aux contraintes d’amélioration des niveaux de vie passant par l’autofinancement des soins.

Dans les deux autres articles de ce numéro, les auteurs proposent des outils pertinents censés aider au pilotage du protocole du Nouveau Modèle de Développement et à l’évaluation de sa mise en œuvre.

Dans l’article « Indice multidimensionnel d’égalité de genre : outil empirique pour le suivi de la parité au Maroc », Khalid Soudi et Adderrahmane Yassine s’intéressent au développement d’un nouvel Indice multidimensionnel d’égalité de genre (IMEG) pour évaluer les déficits en matière de parité selon les différentes composantes du développement humain, et ce, à travers l’agrégation de 13 dimensions.

Le deuxième outil pertinent proposé dans ce numéro est dû à la contribution proposée par Sanaa Cheddadi, Abdelouhab Idelhadj et Wail Benabdelaali. Dans l’article intitulé « Quel découpage optimal pour la minimisation des inégalités interrégionales du développement humain au Maroc : une proposition par la théorie des graphes », les trois auteurs proposent un cadre conceptuel innovant permettant de statuer sur le découpage territorial optimal afin de développer des politiques publiques crédibles pour la réduction des inégalités.

Ce numéro comporte également des figures qui accompagnent les quatre articles et les résumés en arabe de chaque article.

Voir aussi:

BOA: Les cartes UPI, désormais acceptées sur GAB

Safaa BENNOUR

Stokvis: RN déficitaire de -25,8 MDH en 2020

Karima EL OTMANI

Le CESE présente son avis sur la transition énergétique

Hicham Louraoui