Produits

Fès:L’IPC poursuit sa tendance haussière

CIH PAY2

Fès- L’indice des prix à la consommation (IPC) au niveau de la ville de Fès a poursuivi sa tendance haussière au cours Du mois de Novembre dernier, en grimpant légèrement de 0,1 % par rapport au mois précédent.

Cette évolution est le résultat d’une augmentation de l’indice des prix à la consommation des produits alimentaires de 0,2 % et une quasi-stagnation de celui des produits non alimentaires (0,03 %), précise la direction régionale du Haut-Commissariat au Plan (HCP) de Fès-Meknès, dans une note sur l’Indice des prix à la consommation du mois de novembre au niveau de Fès.

La hausse de l’indice des produits alimentaires au niveau de la ville de Fès s’explique essentiellement par l’augmentation des indices des prix du « pain et céréales », des légumes, des viandes ainsi que « du lait, fromage et œufs » respectivement de 1,8%, 1,6%, 1,5% et 1,4%. En ce qui concerne l’indice des prix des fruits, il a reculé de 9,6%.

S’agissant des produits non alimentaires, la baisse la plus tangible a été enregistrée au niveau de la division « Articles d’habillement et chaussures » dont l’indice a diminué de 1,3 %.

Comparé au mois de novembre 2020), l’indice des prix à la consommation a enregistré, lui en novembre 2021, une hausse de 3,2 % en raison hausses simultanées des indices des produits alimentaires et non alimentaires dont les variations correspondantes ont atteint respectivement 4,7 % et 2,2 % .

Concernant les produits alimentaires, les hausses les plus marquantes, en glissement annuel, ont concerné les indices des prix des « Huiles et graisses » avec 12,2% et du « Pain et céréales » avec 11,5%. Quant aux produits non alimentaires, les augmentations ont touché essentiellement les indices des divisions des transports avec 6,3% et des articles d’habillement et des chaussures (3,6%).

L’évolution de l’indice des prix à la consommation selon les villes entre les mois d’Octobre et novembre de l’année en cours, est relativement faible que ce soit en hausse ou en baisse, souligne–t-on de même source.

Les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Marrakech avec 0,8%, Casablanca et Dakhla avec 0,4%, Meknès et Settat (0,3%), dépassant l’IPC au niveau national qui a enregistré une hausse de 0,2 %. En revanche, des baisses ont été enregistrées à Al Hoceima avec 0,9%, Tétouan et Beni-Mellal avec 0,5% et Kénitra avec 0,2%.

Voir aussi:

Crédit immobilier: Bank Of Africa lance « credithabitat.ma »

Lhassan Essajide

Plus d’un marocain sur 2 s’intéresse au « Made in »

Hassnaa EL AKKANI

Nabil Layachi recommande « Forever Kids »

Bassma RAYADI