À LA UNE

Afrique/Digital: IBM engagé à mieux servir ses clients

Casablanca – Le spécialiste des services informatiques et de technologie IBM est pleinement engagé à mieux servir ses clients en Afrique et renforcer leur résilience face aux nouvelles mutations mondiales, a souligné, mercredi, Takreem El Tohamy, General Manager d’IBM pour le Moyen Orient et pour l’Afrique.

« Partenaire de confiance de l’Afrique, IBM continuera de mobiliser ses ressources et ses technologies de pointe en faveur de ses clients locaux, pour en faire des acteurs résilients et smart en mesure de cerner leur nouvel environnement », a expliqué M. El Tohamy lors de la conférence digitale d’IBM intitulée « Think Digital summit Africa ».

L’Afrique occupait toujours une place importante dans notre stratégie, a-t-il assuré, rappelant que IBM a accompagné plusieurs opérateurs africains dans leur démarches innovation et contribué à transformer leur modèles économiques, créant ainsi de la valeur ajoutée pour ses partenaires.

Et de mettre l’accent sur les efforts consentis par IBM pour accélérer la transformation économique, sociale et digitale de l’Afrique à l’instar des laboratoires de recherche conçus pour mener des études en profondeur sur les défis auxquels fait face le continent.

Il s’agit, également, des actions pour faciliter l’accès à l’eau, l’appui aux banques dans le traitement des demandes de micro crédit pour les petites entreprises, la promotion de l’agriculture durable et la prévention contre les épidémies.

Évoquant le contexte pandémique, il a jugé important de tirer des enseignements de la crise sanitaire, notant qu’elle a révélé le rôle crucial du digital comme solution alternative aux divers opérateurs économiques qui ont dû, soudainement, changer leurs modes opératoires pour s’adapter aux restrictions sanitaires.

Ainsi, la transformation digitale n’est plus un luxe, il s’agit d’une priorité de premier plan, a-t-il fait valoir, notant que le processus de transformation s’articule autour d’une parfaite combinaison entre le data, l’intelligence artificielle et le Cloud couplés à une profonde expertise industrielle.

Le Data, selon M. El Tohamy, est un véritable atout pour les entreprises qui sont appelées à mettre en place l’infrastructure indispensable à son exploitation, relevant la nécessité de disposer des technologies d’information et de se prémunir contre les risques de cyberattaques.

Pour sa part, Bridget van Kralingen, senior Vice President IBM Global Markets, a fait observer que la pandémie a poussé vers une réflexion sur un recours accru à la technologie pour réinventer les modes de consommation, d’approvisionnement et de production.

Dans un contexte aussi critique, la technologie a permis aux entreprises d’être flexibles, rapides et innovantes, s’est elle réjouie, ajoutant que les plateformes technologiques sont devenues des vecteurs de compétitivité pour les entreprises.

Elle en outre mis en lumière les capacités et l’expertise d’IBM dans ses métiers ainsi que sa connaissance des besoins uniques de chaque opérateur économique, citant à titre d’illustration l’appui d’IBM à une importante banque kényane pour utiliser les technologies de Cloud et d’intelligence artificielle qui ont permis une réduction des coûts.

Plateforme d’échange sur les défis imposés par le covid-19 en Afrique, la conférence « Think Digital summit Africa » se penche sur l’utilisation des nouvelles technologies de Cloud et d’intelligence artificielle, la transformation digitale et les solutions IBM conçues pour les entreprises.

Voir aussi:

OPCVM: Hausse de l’actif net sous gestion de 0,91%

Karima EL OTMANI

La BVC en hausse du 09 au 13 décembre

Hicham Louraoui

Assurances: 41,4 MMDH de primes émises en 2018

Hicham Louraoui