• Accueil
  • À LA UNE
  • Le continent africain, l’avenir promoteur de la croissance des affaires
À LA UNE

Le continent africain, l’avenir promoteur de la croissance des affaires

Charm el-Cheikh – Le continent africain est actuellement l’avenir promoteur de la croissance des affaires, a affirmé dimanche à Charm el-Cheikh, le PDG de Attijariwafa bank, Mohamed El Kettani.

S’exprimant lors d’un débat organisé dans le cadre Forum Afrique 2018, M. El Kettani a souligné que l’investissement en Afrique est un choix prometteur qui réalise d’importants chiffres financiers, notant que Attijariwafa bank est fier d’investir en Afrique et que l’accès au marché africain a permis d’augmenter de 32 pc les bénéfices du groupe.

Et d’ajouter que le groupe dispose de filiales dans 16 pays africains ce qui a permis, a-t-il dit, de construire des partenariats de développement avec les différentes institutions d’investissement.

L’investissement dans le continent africain est productif, rentable et prometteur, a-t-il poursuivi, appelant toutes les institutions de financement et d’investissement à accorder davantage d’intérêt à la destination Afrique.

Pour sa part, Hicham Azalarab, président du conseil d’administration de Attijariwafa bank Egypt, a passé en revue les problématiques liées à l’investissement en Afrique riche de potentialités économiques, notant que les gouvernements africains sont invités à faciliter le transfert des compétences et les procédures d’investissement.

Le Forum Afrique 2018 est organisé par le Ministère égyptien de l’investissement et de la coopération internationale, en coopération avec l’Agence régionale d’investissement du COMESA (COMESA) sous le thème « Leadership audacieux et engagement collectif: renforcer les investissements interafricains ».

Il vise à renforcer le dialogue régional et international sur la stimulation des investissements dans les secteurs et infrastructures stratégiques du continent africain, à développer le commerce intra-régional, à promouvoir l’intégration régionale et à renforcer la coopération entre le secteur privé et les gouvernements afin de mettre en place une économie africaine moderne, fondée sur l’innovation.

 

Voir aussi:

Déficit budgétaire de 14,1 MMDH à fin avril 2019

Publication de la 9ème édition du Budget Citoyen

Mohammed HAMIDDOUCHE

BAM présente son rapport annuel sur la supervision bancaire

Karima EL OTMANI