À LA UNE

L’INRH accompagne le développement de la pêche

Rabat – L’Institut national de recherche halieutique (INRH) a présenté, mardi lors de son 23ème Conseil d’administration, son plan d’action des activités de recherche scientifique au titre de l’année 2021 pour accompagner le développement durable du secteur de la pêche et de l’aquaculture.

Ce plan d’action se décline en plusieurs programmes et projets de recherche traitant les principales problématiques du secteur halieutique ainsi que les défis auxquels il est confronté par rapport aux changements climatiques, aux risques environnementaux et transformations technologiques, précise l’INRH dans un communiqué sanctionnant les travaux du Conseil d’administration qui a été tenu sous la présidence de du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch.

Ledit plan d’action prévoit également la finalisation de plusieurs projets structurants de la recherche halieutique, en particulier celui du renforcement de la flotte océanographique de l’INRH et des infrastructures spécialisées en recherche aquacole dotée d’une écloserie mixte pour la production de semences piscicole et conchylicole dans la région de Dakhla, outil indispensable pour l’accompagnement du développement de l’aquaculture, ajoute la même source.

A l’occasion de cette session, les membres du conseil ont salué les grandes avancées réalisées dans le domaine de la recherche halieutique au Maroc et l’importance de l’appui accordé à l’INRH par l’Etat dans le cadre de la stratégie Halieutis, sachant le rôle crucial de la recherche et la connaissance scientifique dans l’accompagnement et le développement du secteur halieutique.

Par ailleurs, ce Conseil a constitué une opportunité de présenter les réformes entreprises par l’Institut pour porter la déconcentration des activités de recherche selon les orientations de la charte nationale en la matière et instaurer un nouveau modèle de gestion approprié pour les nouveaux moyens de navigation et d’observation en mer.

A l’issue de cette session, le plan d’action et le budget pour l’année 2021 ont été adoptés, conclut le communiqué.

Voir aussi:

ZLECAF, une réelle opportunité pour les entreprises marocaines

Samia BOUFOUS

L’agriculture marocaine fait preuve de résilience et d’agilité (ministre)

Karima EL OTMANI

Covid-19: Les mesures du CVE mises en ligne

Safaa BENNOUR