À LA UNE

Outsourcing/Investissements: Signature de quatre MoU

Casablanca- Quatre mémorandums d’entente (MoU) relatifs à des projets d’investissement dans le secteur de l’outsourcing ont été signés, mercredi à Casablanca, visant la création de quelque 5.050 nouveaux emplois directs et stables à horizon 2026 pour un investissement de plus de 65 millions de dirhams.

Signés lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et la ministre de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration, Ghita Mezzour, ces MoU portent sur des projets d’investissement dans plusieurs sites d’outsourcing, notamment, Tanger, Fès, Rabat, Casablanca et Agadir.

A travers ces mémorandums d’entente, quatre opérateurs internationaux dans le secteur de l’outsourcing vont développer leurs activités au Maroc.

Ainsi, NTT DATA MOROCCO, société spécialisée dans le service d’ingénierie informatique, filiale de Nippon Telegraph and Telephone, s’engage dans le cadre du MoU à créer 1.000 emplois, alors que PHONEO, filiale du groupe FusionBPO, spécialisée dans l’outsourcing offshore dans le domaine du Business process outsourcing (BPO ), le Front Office et le Back Office, s’engage à créer 2.000 emplois.

Filiale de BELL CANADA, l’une des principales compagnies de télécommunications du Canada, CNEXIA, société spécialisée dans la relation client, basée à Fès, s’engage, de son côté, à créer 1.750 emplois, tandis que EIDS Maroc, succursale marocaine d’EIDS, opérant dans la gestion commerciale et la fourniture de prestations outsourcing, s’engage, quant à elle, à créer 300 emplois.

S’exprimant à cette occasion, M. Mezzour a souligné que le secteur de l’outsourcing connait un véritable essor dans cette dynamique industrielle soutenue qui se poursuit au Maroc.

« Avec ces nouveaux investissements, le secteur confirme son attractivité qu’il doit à la qualité de son offre adaptée aux besoins des entreprises et à la montée en gamme des technologies de pointe, faisant du Royaume l’une des meilleurs destinations technologiques et techniques », a-t-il fait valoir.

Et d’ajouter que l’ »outsourcing renforce ainsi davantage sa place dans l’économie nationale comme étant l’un des pourvoyeurs les plus importants de l’emploi pour nos jeunes et un levier de développement régional ».

De son côté, Mme Mezzour a affirmé que la signature de ces MoU arrive à point nommé afin d’encourager les évolutions du digital, qui représente un levier du développement socio-économique clé pour le Maroc et un pourvoyeur d’emplois indéniable.

L’outsourcing est l’un des secteurs les plus dynamiques au Maroc, qui figure parmi les trois meilleures destinations d’outsourcing en Afrique, a-t-elle ajouté, notant que le Royaume dispose d’un vivier de talents dotés d’une excellente formation, des parcs d’activité de classe mondiale, d’une haute connectivité Télécom et internet et d’un ensemble attractif des incitations gouvernementales.

Rappelant la contribution des projets d’outsourcing en matière de création d’emploi au niveau régional, Mme Mezzour a souligné l’importance de soutenir et développer ce dynamisme à travers un partenariat public privé solide et agile qui est enrichi par l’engagement des investisseurs.

Les investissements prévus à travers ces MoU, concernent plusieurs écosystèmes de l’outsourcing, notamment le Business process outsourcing (BPO) qui concerne l’activité d’externalisation des processus d’une entreprise ou Information technology outsourcing (ITO), portant sur l’externalisation des métiers liés aux TIC.

D’autres filières sont également concernées par ces écosystèmes, à savoir, l’Engineering servcie outsourcing (ESO) qui couvre les activités d’ingénierie et de R&D et le Knowledge process outsourcing (KPO) qui porte sur l’externalisation des activités stratégiques ayant un contenu « savoir » (analyse des données sectorielles).

Voir aussi:

Coronavirus: le Groupe CDG fait don de 1 MMDH

Youness AKRIM

La SIB classée 1er SVT de l’UEMOA

Hassnaa EL AKKANI

Immorente Invest: 9,8 MDH de CA au T2-2019

Hicham Louraoui