À LA UNE

Artisanat: la dynamisation du secteur au cœur de discussions

La ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire, Fatima-Zahra Ammor, a tenu, mardi, une séance de travail avec les présidents des chambres d’artisanat et ce, dans le cadre d’un premier échange avec les représentants du secteur.

Cette rencontre a été l’occasion de mobiliser les acteurs en partenariat avec le ministère sur les principaux chantiers, notamment le projet Royal de couverture sociale des professionnels visant à inclure dans une première phase plus de 750.000 artisans à travers le Royaume, la mise en place du Registre national de l’Artisan dans le cadre de la loi 50-17 pour l’organisation et la restructuration du tissu d’acteurs et la stratégie de relance du secteur à travers la formation, la dynamisation des infrastructures existantes et la commercialisation digitale, indique un communiqué du ministère.

Citée par le communiqué, Mme Ammor, qui a fait part de sa détermination à redynamiser le secteur à travers une approche collaborative avec les chambres d’artisanat, a souligné l’importance des défis qui attendent l’artisanat dans les années à venir.

Dans ce sens, la vision sectorielle reposera à la fois sur la structuration du tissu d’acteurs et l’amélioration de l’offre tout en stimulant la demande nationale et internationale.

De leur côté, le président de la fédération et les présidents de chambres ont fait part de leur engagement pour accompagner le développement et les chantiers du secteur. Ils demeurent mobilisés pour accompagner le projet Royal de couverture sociale fortement attendu par les professionnels.

Lors de cette rencontre, il a été aussi convenu de travailler dans un futur proche, en partenariat avec les chambres d’artisanat, sur une nouvelle vision et une feuille de route sectorielles adaptées au paradigme économique post-Covid19, conclut le communiqué.

Voir aussi:

PLF-2021/Immobilier: Des amendements bien accueillis

Maria MOUATADID

AMMC: Les 4 piliers du plan stratégique 2021-2023

Lhassan Essajide

Le Maroc dispose d’atouts pour un mode opératoire décarboné

Maria MOUATADID