À LA UNE Entreprise

L’UM5 de Rabat adhère au programme DATA-TIKA

Rabat – La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) et l’Université Mohammed V de Rabat (UM5) ont signé, jeudi à Rabat, une convention de partenariat d’adhésion au programme DATA TIKA, visant à accompagner la mise en œuvre de la loi N° 09-08 relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel.

La convention, paraphée par le président de la CNDP, Omar Seghrouchni, et le président de l’UM5, Mohamed Rhachi, formalise l’adhésion de l’UM5 à ce programme lancé le 9 juillet 2020, dans le but d’accompagner la mise en conformité des différents établissements en matière de protection des données à caractère personnel.

A cette occasion, M. Seghrouchni a déclaré à la presse que ce partenariat permettra le renforcement de la conformité à la loi N° 09-08 et une consolidation mutuelle des capacités entre l’UM5 et la CNDP.

“Les programmes DATA-TIKA ne constituent pas un obstacle pour le développement digital, mais représentent une assurance pour le déploiement de l’écosystème numérique en toute sécurité”, a-t-il fait savoir.

En effet, la protection des données à caractère personnel revêt une importance notoire dans le développement des économies, a souligné M. Seghrouchni, notant que “le digital reconfigure les frontières classiques entre États et régions”.

S’agissant de l’adhésion de l’Université Mohammed V de Rabat au programme DATA-TIKA, le président de la CNDP a relevé que cette signature aura sans nul doute une incidence sur les ressources humaines de l’Université, la jeunesse d’aujourd’hui et les cadres de demain, formant le vœu que la culture de protection des données à caractère personnel soit ancrée dans les esprits de l’élite du futur.

Pour sa part, M. Rhachi a relevé que la signature de cette convention illustre la volonté commune des deux établissements d’unir leurs efforts en vue de promouvoir des partenariats et formations de pointe sanctionnées par des masters et des doctorats en matière de traitement des données à caractère personnel.

Il serait également question, poursuit-il, de renforcer la recherche et le développement en la matière, tout en encourageant les échanges d’expertises dans les domaines d’intérêt commun.

L’adhésion au programme DATA-TIKA porte sur trois volets essentiels, à savoir le renforcement de la conformité à la loi 09-08, l’inversion du paradigme et projets de l’UM5R liés à la DATA et l’alimentation des lignes directrices pour les briques de confiance.

La CNDP, créée en 2009 en vertu de ladite législation, est chargée de vérifier si les traitements des données personnelles se font en toute légalité et ne portent pas atteinte à la vie privée, aux libertés et droits fondamentaux des individus.

Voir aussi:

La CGEM au Sommet gouvernements-entreprises MENA-OCDE

Youness AKRIM

Lydec: suspension de cotation des titres de capital

Maria MOUATADID

BVC: une infrastructure de marché de “premier plan”

Youness AKRIM