Non classifié(e)

Le Ghana souhaite profiter de l’expérience marocaine dans le secteur avicole

Accra – Le ministre ghanéen de l’agriculture Owusu Akoto Afriyie, a fait part, lundi à Accra, du souhait de son pays de tirer profit de l’expérience marocaine dans le secteur avicole.

« Le Ghana veut profiter de l’expérience réussie du Maroc dans le secteur avicole, dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant », a affirmé le ministre, dans une déclaration à la MAP, à l’occasion d’une mission BtoB organisée à Accra par la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA), en collaboration avec l’Etablissement autonome du contrôle et de coordination des exportations (EACCE).

Mettant l’accent sur les opportunités d’investissement au Ghana, le ministre a noté que son pays s’engage à faciliter l’investissement pour les professionnels marocains du secteur avicole, tout au long de la chaine de production.

Ainsi, M. Akoto Afriyie a invité les professionnels marocains à investir au Ghana, notant que son pays enregistre des taux de croissances non négligeables en matière de production de maïs et du soja, aliments essentiels pour la volaille, ce qui lui permet de produire 10 fois plus.

La mission BtoB lancée lundi dans la capitale ghanéenne, permettra aux professionnels des deux pays d’explorer de nouvelles opportunités de partenariat, ce qui boostera davantage les relations bilatérales qui ont connu un saut qualitatif après la visite de SM le Roi Mohammed VI à Accra, en février 2017, a souligné le responsable ghanéen.

Cette mission BtoB s’inscrit le cadre de la promotion du secteur avicole marocain et de ses capacités d’export et surtout d’investissement.

La FISA est représentée à cette mission par une importante délégation composée de 20 professionnels représentant la filière avicole dans son ensemble (Elevage, abattage, accouvage, fabrication d’aliments composés, production d’oeufs) et du directeur du Centre de formation « Avipole – Casablanca ».

Voir aussi:

Air Arabia lance des vols spéciaux Paris-Agadir

Sara Ouzian

PLFR : 5 questions à l’économiste Abdellatif Komat

Karima EL OTMANI

BMCI: Hausse de 0,5% du PNB consolidé au T1-2020

Sara Ouzian