À LA UNE

AMMC: Les 4 piliers du plan stratégique 2021-2023

BMCI Credit Habitat A
Campagne ONMT Ntla9aw f bladna

Rabat – Voici les quatre piliers du plan stratégique 2021-2023 de l’Autorité Marocaine du Marché des capitaux (AMMC), présenté jeudi lors d’une conférence de presse organisée en mode visioconférence:

I. Faciliter le recours au financement par le marché des capitaux:

  • Une approche plus adaptée aux besoins des entreprises et des porteurs de projets : L’AMMC, aux côtés des principaux acteurs de l’écosystème, prévoit le lancement d’une offre intégrée conçue spécifiquement pour les petites et moyennes entreprises (PME). Elle veillera également au développement d’une offre de produits et de services financiers adaptée à ces entreprises et soutiendra le développement et le recours aux modes de financement alternatifs, tels que les Organismes de placement collectif en immobilier (OPCI), les Organismes de placement collectif en Capital (OPCC) ou les fonds de titrisation.

Le marché de la dette privée sera appelé aussi à jouer un rôle important dans le financement des entreprises car ce marché offre des possibilités de développement encore non exploitées. A ce titre, une série de mesures sera adoptée afin de le dynamiser et sécuriser son fonctionnement.

  • Un développement réglementaire en phase avec les évolutions et les besoins du marché : L’AMMC contribuera à la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire moderne, flexible et évolutif, à même de soutenir et de dynamiser le marché et les acteurs qui y opèrent.
  • Un engagement continu en faveur de l’éducation financière : L’Autorité compte notamment accroitre sa présence sur les canaux digitaux pour la diffusion d’un contenu pédagogique plus dynamique et à destination d’un public plus large. Elle veillera à renforcer les capacités des acteurs de la place grâce au déploiement du dispositif d’habilitation qui sera consolidé et élargi. En outre, une certification internationale sera déployée pour certaines fonctions.

II. Promouvoir une régulation adaptée à l’innovation:

  • Un encouragement continu du développement des produits innovants et durables.
  • Un accompagnement soutenu de l’opérationnalisation des nouveaux produits et marchés: La finance participative fera l’objet d’une attention particulière visant à élargir la palette des instruments Shariaa Compliant aux différents segments de marché. Il en sera de même pour le financement collaboratif, connu sous le nom de Crowdfunding.
  • Une veille active des évolutions à l’international ; Il s’agit pour l’AMMC d’appréhender les évolutions à venir en participant activement aux travaux internationaux et en évaluant les opportunités et les risques qu’elles présentent.

III. Renforcer la protection de l’épargne en consolidant la nouvelle approche de supervision:

  • Un renforcement de l’intégrité et de la transparence du marché : Un programme de modernisation des outils de supervision grâce notamment au recours à des technologies innovantes est prévu afin de renforcer les capacités de gestion, de structuration et d’analyse des données.

L’AMMC veillera à la qualité du dialogue avec les émetteurs et les accompagnera dans leur communication financière et extra-financière. De nouveaux outils d’évaluation de la qualité des reportings ESG seront développés avec un partenaire international de référence dans l’objectif d’en améliorer la pertinence et l’utilité pour les utilisateurs.

Afin de préserver l’intégrité et le bon fonctionnement du marché, l’AMMC a élaboré une feuille de route en ligne avec les recommandations du GAFI pour le renforcement du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux. Cette feuille de route prévoit notamment la conduite de contrôles ciblés et la sensibilisation des intervenants au respect de leurs obligations de conformité en matière de lutte contre le blanchiment des capitaux.

  • Des contrôles renforcés et une efficience améliorée: La conduite des contrôles par l’AMMC a évolué ces dernières années avec le déploiement de l’approche par les risques et l’intensification des missions grâce au renforcement des moyens et la création d’une direction dédiée.

IV. Accélérer la modernisation de l’AMMC et l’inscrire dans un processus de transformation digitale:

  • Une organisation optimisée et des compétences valorisées: L’Autorité entend poursuivre les efforts de valorisation et d’accompagnement de ses forces vives, à travers la mise en œuvre d’une ingénierie de formation performante, intégrant les thématiques nouvelles, et l’adoption d’un dispositif de gestion de carrière qui tient compte des compétences et aspirations des collaborateurs et besoins futurs de l’Institution.
  • Une mise en œuvre accélérée de la stratégie de transformation digitale de l’Autorité:  Si l’AMMC a amorcé sa transformation digitale avec le lancement de son schéma directeur SI en 2019, elle prévoit d’élargir la digitalisation à l’ensemble de ses métiers et d’accélérer le rythme de dématérialisation des processus et des échanges tant en interne qu’avec son écosystème.

La transformation digitale de l’AMMC ne se fera pas au détriment de la sécurité. Consciente des risques, l’Autorité se dotera des moyens nécessaires pour répondre aux enjeux de la Cybersécurité et renforcera la sécurité de son système d’information, à travers la mise en place d’un plan de continuité d’activité et d’un plan stratégique de sécurité SI.

Voir aussi:

Maroc: 26 produits élus « Produit de l’Année » 2021

Maria MOUATADID

Coronavirus: Atlanta Assurances lance « Nt3awnou men Dar »

Safaa BENNOUR

Maroc: Une croissance économique de 2,5% en 2019

Hicham Louraoui