• Accueil
  • À LA UNE
  • Capital Investissement : 1,159 MMDH de levées de fonds en 2022 (AMIC)
À LA UNE

Capital Investissement : 1,159 MMDH de levées de fonds en 2022 (AMIC)

Les levées de fonds des sociétés de gestion ont atteint 1,159 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’exercice 2022, selon le dernier rapport d’activité de l’Association marocaine des investisseurs en Capital (AMIC).

Ces levées ont été réalisées par 6 fonds en 2022 et 23 fonds entre 2017 et 2022, fait savoir le rapport, notant que les fonds transrégionaux s’accaparent 77% des levées pour le Maroc depuis 2012.

La part des organismes de développement internationaux est en hausse constante depuis la première génération de fonds (2000-2005), relève l’AMIC.

Après une forte baisse de la part des investisseurs marocains entre la première et la troisième génération de fonds (de 73% entre 2000 et 2005 à 34% entre 2012 et 2016), le rapport fait ressortir “une hausse marquée” des investisseurs marocains, enregistrée ces dernières années (46% entre 2017 et 2022).

Les investissements, réalisés par 11 sociétés de gestion, s’élèvent à 914 millions de dirhams (MDH) en 2022, avec 27 nouvelles entreprises investies, et 18 réinvestissements.

Par répartition géographique des entreprises investies, la région Casablanca-Settat est la plus dynamique en termes d’investissements avec 218 actes d’investissements pour un total de 8,211 MMDH en cumul à fin 2022, suivie par les régions de Rabat-Salé-Kénitra, de Fès-Meknès et de Tanger Tétouan-Al Hoceima, avec respectivement 9%, 7% et 5% des investissements réalisés.

Entre 2017 et 2022, la région Casablanca-Settat représente 78% en valeur, alors qu’en nombre d’investissements, la part de cette région est en baisse, et est passée de 73% entre 2000 et 2005 à 67% entre 2017 et 2022.

Pour les nouveaux investissements en phase de démarrage d’activité, le capital amorçage et le capital risque représentent près de 70% du total des investissements réalisés en 2022.

À fin 2022, les investissements en capital amorçage et risque représentent 35% des investissements réalisés en nombre et 8% en valeur, leurs parts sont passées de 26% entre 2006-2011 à 55% entre 2017-2022.

Par secteur d’activité, le secteur des services est en hausse continue depuis la première génération de fonds, passant de 18% à 36% en 2017-2022, indique le rapport, ajoutant que les secteurs de la santé et de l’éducation ont connu une forte croissance ces dernières années.

Le rapport fait également état de 14 actes de désinvestissement réalisés par 5 sociétés de gestion pour un montant global de 1,399 MMDH en 2022.

À fin 2022, les sorties réalisées dans le marché secondaire représentent 33% de l’ensemble des désinvestissements, précise l’AMIC, notant que ces sorties ne se font pas seulement auprès des fonds marocains mais aussi des fonds étrangers qui affichent un intérêt croissant pour l’investissement dans ce marché au Maroc.

Créée en 2000, l’AMIC a pour vocation de fédérer, représenter et promouvoir la profession du capital investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs et des pouvoirs publics.

Voir aussi:

L’innovation, un levier pour une croissance soutenue

Hicham Louraoui

Les Impériales 2024: projection en avant-première des campagnes de communication en lice pour les Prix “les Etoiles”

Zakaria Belabbes

Barid-Al-Maghrib émet un timbre-poste spécial commémorant le 60ème anniversaire du Théâtre National Mohammed V

Salma EL BADAOUI