• Accueil
  • À LA UNE
  • Formation/employabilité: Orange Maroc et l’ANAPEC s’associent
À LA UNE Service Entreprise

Formation/employabilité: Orange Maroc et l’ANAPEC s’associent

RHAMNA INVESTORS DAY LEADERBOARD

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et Orange Maroc ont signé, mercredi à Casablanca, une convention-cadre de partenariat pour promouvoir la formation, l’employabilité et l’entrepreneuriat auprès des jeunes dans les métiers du numérique.

Paraphée par le Directeur général d’Orange Maroc, Hendrik Kasteel, et le Directeur général de l’ANAPEC, Noureddine Benkhalil, en présence du ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Younes Sekkouri, cette convention vise à assurer l’encadrement et la formation des jeunes, marocains ou migrants en situation régulière, au sein des structures ODC (Orange Digital Center) et MoukawiLab de l’Agence.

Cette initiative repose sur un programme d’accompagnement technique et professionnel sensible aux besoins réels du marché du travail et aux différentes potentialités entrepreneuriales qui s’offrent dans le domaine.

Cette alliance permettra aux deux organismes de co-organiser des roadshows afin de sensibiliser les jeunes sur l’ensemble des opportunités entrepreneuriales et de formation, et d’encourager leur participation et ce, dans chacune des régions ciblées du Royaume.

En vertu de ce partenariat, l’ANAPEC s’engage à assurer le sourcing et la sélection des candidats qui bénéficieront gratuitement du programme et mettra aussi les locaux de ses MoukawiLab à la disposition dudit programme. De plus, l’Agence fera bénéficier ces jeunes, des offres de services d’appui à l’insertion salariée et d’accompagnement à l’entrepreneuriat.

Véritable centre de développement des compétences numériques, l’ODC offrira, pour sa part, des programmes de formation dédiés aux métiers du digital, gratuits et ouverts à tous, que ce soit pour les jeunes à la recherche d’emploi ou ceux en reconversion professionnelle.

Aussi, Orange Maroc a annoncé le lancement de son école de la fibre, également objet de la convention, qui sera dédiée à la formation de techniciens et commerciaux qualifiés et de développer des compétences précieuses dans les métiers entourant la fibre optique.

Cette école de la fibre offrira le choix entre deux cursus, l’un commercial et l’autre technique, couplés à des modules de développement personnel pour reconnecter ces jeunes à leurs ressources.

Ces parcours sont proposés en partenariat avec l’Association Groupe Technique Spécialisé (GTS) spécialisée dans la formation des jeunes aux métiers relatifs aux nouvelles technologies, notamment l’Intelligence Artificielle (IA) et la Fibre.

Intervenant à cette occasion, M. Sekkouri a souligné l’importance de cette convention qui intervient après le cadre du lancement du concept ODC, espace dédié au jeunes, parmi lesquels des diplômés, des non-diplômés et aussi des NEET (jeunes ni à l’emploi, ni en enseignement, ni en formation) qui dispense des formations intenses dans le domaine du numérique pour ensuite s’insérer dans le monde professionnel ou dans l’entrepreneuriat.

Le ministère, à travers l’ANAPEC, est disposé à accompagner cette initiative par tous les moyens nécessaires pour lui donner plus d’ampleur et d’impact, notamment dans les villes où les jeunes n’ont pas la chance d’accéder à ce genre d’accompagnement, a dit M. Sekkouri, indiquant que l’objectif est de promouvoir l’emploi des jeunes et leur offrir de nouvelles perspectives professionnelles.

Dans une déclaration similaire, M. Benkhalil a indiqué que l’objectif du partenariat est de conjuguer les efforts des deux institutions dans l’objectif de mettre en place un programme global et intégré à même de permettre aux jeunes et particulièrement les NEET de bénéficier d’une formation et d’un accompagnement, ajoutant que la spécificité de ce programme réside dans son caractère sectoriel concentré sur les filières et les métiers.

L’ANAPEC veillera à identifier les jeunes et les orienter vers le programme à travers son déploiement national au niveau de toutes les provinces et préfectures, et mettra à disposition du programme ses structures spécialisées “MokawiLab” qui abriteront des clubs ODC pour permettre à cette initiative une implémentation sur l’ensemble du territoire national, a fait savoir M. Benkhalil, notant que les conseillers de l’ANAPEC interviendront sur le volet de l’accompagnement en vue de l’élaboration des projets entrepreneuriaux.

Pour la Directrice des ressources humaines et RSE chez Orange Maroc, Zakia Hajjaji, l’objet de cette alliance est la promotion de l’employabilité des jeunes, notamment les NEET, qui ne parviennent pas à trouver une place sur le marché du travail, via l’accompagnement et la formation en vue de leur insertion dans le circuit de l’emploi ou de l’entrepreneuriat.

Les programmes que nous allons proposer aux jeunes seront identifiés conjointement avec l’ANAPEC et mis en œuvre à travers l’ODC qui est un tiers-lieu d’innovation qui regroupe une École du code, un FabLabs (laboratoires de fabrication) et l’Orange Fab qui est un accélérateur de startups dispensant des formations techniques sur les Hard/Soft Skills, a déclaré Mme Hajjaji.

Et de rappeler que les programmes de l’ODC, lancé en soft-opening en juillet 2021 avant l’inauguration officielle en mars de cette année, ont bénéficié à plus de 7.000 jeunes ont bénéficié pour la seule année 2022 avec l’ambition d’en former 20.000 à l’horizon 2024.

Pour compléter ce programme, a poursuivi Mme Hajjaji, “nous avons lancé l’École de la fibre, afin de pourvoir l’écosystème en compétences, à travers deux formations, l’une dédiée aux commerciaux du métier de la fibre et l’autre aux techniciens pour les insérer dans notre écosystème de partenaires”.

Fidèle à son rôle d’opérateur militant pour l’égalité numérique pour tous, Orange Maroc prouve avec cette nouvelle initiative son implication aux côtés de la jeunesse du Royaume pour cheminer vers un avenir meilleur pour tous.

Voir aussi:

Oulmès: Un RNPG déficitaire au 1er semestre

Bassma RAYADI

Hakam Abdellatif Finances réduit ses parts

Bassma RAYADI

La Bourse de Casablanca progresse du 08 au 12 août

Salma EL BADAOUI